Papillon

Edit du 19 juillet 2018

Le Chef Anthony Denon (ex Meurice, ex Rech notamment formé par Alain Ducasse) a rejoint cette belle adresse aux côtés du Chef Christophe Saintagne.

L’adresse est toujours aussi belle, parmi mes favorites, les assiettes sont à l’image d’Anthony : solaire.

Une cuisine juste et précise, tout est maîtrisé, parfaitement assaisonné et gratifié des associations audacieuses du Chef, à l’instar de la tarte aux abricots et pesto de basilic

Ou encore de ce tartare de dorade, cerises, amande, estragon

Ajoutez à cela le sourire et la bienveillance d’Anthony, le parfait service en salle, l’accueil du Chef Saintagne et de sa charmante épouse Chef du « garde manger », l’épicerie traiteur adossée au restaurant, et vous passerez assurément un jolie moment de gastronomie.

——————

A même pas 40 ans, le Chef Christophe Saintagne affiche un parcours sans fausse note aux côtés des plus grands : Joël Robuchon, Jean François Piège au Crillon, Alain Ducasse au Plaza Athénée pour finalement succéder à Yannick Alleno au Meurice en 2014.

Début 2016 il prend son envol (oui je sais jeux de mot easy) et ouvre son restaurant « Papillon » dans le 17ème non loin de Wagram.

img_7043

Une décoration brute et à la fois travaillée avec des touches Nordiques, une grande baignée de lumière grâce aux grandes ouvertures. Un personnel jeune et nombreux (ce jour là on comptait 6 personnes en salle au déjeuner) tous uniformisé d’un joli noeud papillon.
Mon choix se porte sur le menu déjeuner à 36 € : EPD.

Et on démarre sur du wouaaahh. On commence à déguster avec les yeux, une vaisselle et un dressage qui en disent long sur l’assiette…

img_7048
Chou fleur fumé, oeuf, lard paysan

Et à la dégustation le wouaaaah se confirme. Je découvre le chou fleur, ou tout du moins ses multiples variétés et saveurs, son amertume, son acidité et sa douceur. Le tout associé au lard paysan et l’oeuf mi-cuit on obtient un chou fleur sublimé. Moi qui pensais détester le chou fleur, j’ai adoré et j’en redemande !

Révélation avec l’arrivée du plat :  j’aime les épinards (oui je sais, je mène une vie palpitante) !

img_7054
Merlan de ligne étuvé, épinards, choux et citron

Une cuisson parfaitement maîtrisée du merlan marié à des légumes savoureux savamment détouré d’une sauce citronnée.

Dernière étape de ce menu déjeuner : le dessert. Et là c’est le drame … du grand n’importe quoi! Le serveur arrive avec 2 coupelles dressées de feuille de menthe et d’une crème épicée, puis sorti de nulle part il dépose sur la table the gateau au chocolat, encore tiède dans son moule.
Muni d’une grosse cuillère il y pioche allègrement de généreuses parts et vient remplir nos coupelles.
Dès la première bouchée je suis en extase, oui n’ayons pas peur des mots, un gâteau régressif à souhait, un chocolat tantôt coulant, tantôt moelleux et tantôt fumé par sa croûte… du très très très gourmand. Si jamais le Chef passe ici, qu’il n’hésite surtout pas à me communiquer sa recette (oui on peut toujours rêver, sur un malentendu…)

img_7059
Gâteau au chocolat, crème épicée

Décidément le Nord Ouest Parisien regorge de bonne adresse, et pour moi Papillon y figure en tête de liste. Je me languis déjà de revenir gôuter le reste de la carte.

IMG_9913.JPG

Mise à jour du 17/11/2016

2nde visite au déjeuner et confirmation de mon coup de coeur pour ce restaurant! Des assiettes toujours aussi belles que bonnes, un service jeune mais professionnel et bienveillant. Retour en images sur ce dejeuner.

img_0410img_0412img_0416

Jamais 2 sans 3… dejeuner du 16 mars 2017

Encore un déjeuner exquis, encore de belles découvertes, encore de bonnes associations, encore beaucoup de saveurs, encore un service attentionné et bienveillant… bref j’en redemande encore et encore de Papillon!

IMG_0443IMG_0446IMG_0458IMG_1363

IMG_1366

Papillon

8 rue Meissonier – Paris 17ème
M° : Wagram
Du lundi au vendredi
Tél : +33 1 56 79 81 81 88
E-mail : amis@papillonparis.fr
Plus d’informations sur le site Web du restaurant Papillon.

Publicités

3 réflexions sur “Papillon

  1. Moi aussi j’aime les épinards, surtout si on me met du beurre dedans! 😜
    Le gâteau au chocolat, on ne vas pas en parler, hein?
    Quant au chou-fleur : il fait son come back. Et il n’est pas rancunier! Il se laisse désormais manger, après tout le mal qu’on a pu dire de lui dans les années 80 à la cantine… Est-ce qu’on a tant vieilli? Mais non, mais non, c’est juste que certains chefs talentueux ont le don de nous faire changer d’avis (salsifis, navets, concombres, endives n’ont qu’à bien se tenir en attendant d’être « revisités »)

    Aimé par 1 personne

    1. Et pourtant il mérite tellement qu’on en parle de ce gâteau … je ne sais pas si tu as eu l’occasion de regarder le »live » de Madame Figaro cuisine sur FB, il etait consacré au Chef du Papillon. Il m’a clairement donné goût aux légumes que je n’ai jamais su cuisiner.

      Aimé par 1 personne

      1. Ahhh je vais voir ça ! C’est drôle à La Palme d’or le chef disait aussi que c’était un vrai défi de cuisiner les légumes en eux même et pas comme simple accompagnement. Y’a plus qu’à ! (Et ça nous fera un peu de detox en même temps 😉)

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s